IRM Mammaire

L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) est un examen qui utilise un champ électromagnétique, il n’y a pas d’irradiation. On analyse les deux seins.

 Elle est réalisée par un radiologue.

L’IRM vient en complément de l’échographie et de la mammographie. Vous devez ramener vos mammographies lors de l’examen IRM.

  • En cas de discordance entre la mammographie et l’échographie ;
  • En cas d’anomalie clinique avec une mammographie et une échographie normale ;
  • En cas de sein inflammatoire (ne cédant pas au traitement) ;
  • Pour guider un prélèvement dans certains cas ;
  • Pour évaluer l’efficacité de la chimiothérapie néo adjuvante (réalisée avant l’opération) ;
  • A la recherche de récidive locale après la chirurgie conservatrice (analyse d’une cicatrice) ;
  • Pour vérifier l’état d’implants mammaires, lors d’une suspicion de rupture ;
  • Pour rechercher une atteinte multiple ou bilatérale dans certains cancers (lobulaire) ou chez les patientes très jeunes (moins de 40 ans) ;
  • Pour la surveillance des patientes à haut risque (prédisposition génétique).

Chez une femme non ménopausée, l’IRM doit idéalement être effectuée entre le 8ème et 12ème jour du cycle menstruel.

Il n’est pas nécessaire d’être à jeun.

L’IRM est un examen qui peut être angoissant surtout pour les personnes claustrophobes. Pensez à le signaler lors de la prise de rendez-vous, une prémédication anxiolytique pourra vous être prescrite.

Contre-indication à l’IRM : à signaler au manipulateur

  • Corps étranger métallique oculaire
  • Pacemaker, neurostimulateur, implant cochléaire
  • Valve cardiaque mécanique

Les prothèses médicales (hanches, genoux, autres…) ne constituent pas une contre-indication à la réalisation de l’examen.

Contre-indication à l’injection de gadolinium :

  •  Insuffisance rénale sévère
  • Grossesse
  • Allergie au gadolinium

Un questionnaire vous sera remis avant l’examen.

Déroulement de l’examen

Sont enlevés avant l’examen : tous les objets métalliques, la montre, le soutien-gorge.

Mise en place d’une voie veineuse.

Vous êtes ensuite allongée sur le ventre dans la machine, en blouse, parfaitement immobile pour que les images soient les plus nettes possibles.

L’examen dure environ 20 minutes.

L’injection du produit de contraste en intraveineuse est indispensable pour l’analyse du sein (elle n’est pas nécessaire pour l’analyse uniquement des prothèses).

Résultats

Attention, toutes les anomalies détectées par le radiologue sur une IRM mammaire ne sont pas cancéreuses ! Ne paniquez pas ! Il s’agit d’un examen très sensible qui détecte également des lésions bénignes.

Le radiologue peut être amené à demander des examens complémentaires suite à votre IRM :

  • Une échographie ciblée pour caractériser une image visualisée en IRM (+/-biopsie)
  • Une mammographie avec des clichés agrandis.